The "themeclassic" theme do not supports JS Gallery
EXPOSITIONS EN COURS
Baselitz sculpteur > Musée d'Art Moderne de la ville de Paris > 30 septembre 2011 - 29 janvier 2012
+ 14
+ 0

"Get the Flash Player" "to see this gallery."

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris organise une exposition consacrée aux sculptures de Georg Baselitz (né en 1938).

Cette manifestation proposera une lecture rétrospective d’un des aspects de l’œuvre de cet artiste allemand, d’abord peintre et graveur, en présentant, la quasi-totalité d’une production peu montrée en France qui s’étend sur plus de trente ans. Désormais autonome par rapport à la peinture, la sculpture de Baselitz, qui occupe une place privilégiée au sein de son œuvre, a gagné en monumentalité.

Une quarantaine de sculptures en bois peint exécutées entre 1979 et 2010 montreront le cheminement d’un artiste qui a contribué au renouvellement du langage de la sculpture d’aujourd’hui.
En contrepoint des sculptures, plusieurs œuvres sur papier de Baselitz éclaireront l’extrême cohérence d’une œuvre, quel que soit le médium, dans son traitement de la figure et des sources, dans le défi aux règles habituelles de la perception. Ce grand ensemble de dessins mettra en évidence leur lien avec les  sculptures, qu’il s’agisse d’esquisses ou d’évocation de formes en trois dimensions (corps et têtes).

En raison de l’échelle de ces sculptures, Baselitz travaille le bois à la tronçonneuse et à la hache. Le caractère direct de cette technique lui permet d’exprimer un autre radicalisme par rapport à ses toiles. Alors que dans sa peinture, le renversement de la figure lui a donné « la liberté d’affronter réellement les problèmes picturaux », Georg Baselitz estime que la sculpture est le « chemin le plus court » pour traiter de questions fondamentales. Artiste érudit et grand collectionneur, il puise ses thèmes dans différents primitivismes (art tribal, populaire) qu’il enrichit de nombreuses références à la tradition occidentale (maniérisme italien, Edvard Munch, Picabia).


Informations pratiques :

Musée d'Art Moderne de la ville de Paris

11 avenue du Président Wilson
75116 Paris
Standard : 01 53 67 40 00


 
Beauté, morale et volupté dans l'Angleterre d'Oscar Wild > Musée d'Orsay > Du 13 septembre 2011 au 15 janvier 2012
+ 9
+ 0

John William Waterhouse (1849-1917) Sainte Cécile [Saint Cecilia] 1895 Huile sur toile H. 123,2 ; L. 200,7 cm Collection particulière, c/o Christie's © Christie's Images / Bridgeman Art LibraryCette exposition explore l'"aesthetic movement" qui, dans l'Angleterre de la seconde moitié du XIXe siècle, se donne pour vocation d'échapper à la laideur et au matérialisme de l'époque, par une nouvelle idéalisation de l'art et de la beauté. Peintres, poètes, décorateurs et créateurs définissent un art libéré des principes d'ordre et de la moralité victorienne, et non dénué de sensualité.

Des années 1860 à la dernière décennie décadente du règne de la reine Victoria, qui s'éteint en 1901, ce courant est étudié à partir des oeuvres emblématiques de Dante Gabriel Rossetti, Edward Burne-Jones et William Morris, James McNeill Whistler, Oscar Wilde et Aubrey Beardsley. Tous sont réunis dans une même quête associant la création artistique à l'art de vivre et qui trouve des terrains d'expression féconds dans les domaines de la photographie, des arts décoratifs, du vêtement et de la littérature.

 

LIEUX :

Musée d'Orsay
62, rue de Lille
75343 Paris Cedex 07

 
La Cité interdite au Louvre - Empereurs de Chine et rois de France > Musée du Louvre > Du 29 septembre 2011 au 9 janvier 2012
+ 8
+ 0

© Musée du Palais impérial, Pékin, ChineLes trésors de la Cité interdite font l’objet d’une grande exposition qui présente une sélection de cent trente oeuvres dans trois espaces distincts du musée.
Fruit d’une intense coopération entre la France et la Chine, cette manifestation constitue sans aucun doute un événement majeur des échanges culturels et diplomatiques entre ces deux pays.
L’exposition retrace l’évolution de la Cité interdite selon un parcours chronologique construit autour des grands empereurs qui ont dirigé la Chine du milieu du XIIIe siècle au milieu du XIXe siècle. 
Les cent trente oeuvres majeures prêtées par la Chine – peintures, vases, coupes, laques, costumes d’apparat, tenues militaires ou calligraphies – sont mises en perspective avec les figures emblématiques de l’histoire impériale chinoise.


Dans les salles d'histoire du Louvre, l'exposition montre la succession des souverains chinois et, pour chaque période, les échanges qui ont pu exister entre la France et la Chine.
Dans les fossés médiévaux du Louvre, une maquette de la Cité interdite permet de saisir l’ampleur de ce palais surgi ex nihilo de la volonté d’un seul homme, l’empereur Yongle (1403-1424), tandis qu’un montage vidéo évoque en images l’histoire de son architecture.


Sont également présentés dans l'aile Richelieu la salle du trône de l’empereur Qianlong (époques Louis XV et Louis XVI) et les chefs-d’oeuvre qu’il a fait exécuter à la peinture sur soie, en particulier les portraits grandeur nature de ses chevaux.


Informations pratiques

Lieux :

Aile Richelieu, entresol 
Aile Sully, salles d’Histoire du Louvre, 
Aile Sully, salle de la Maquette et Louvre médiéval